Pour des conventions citoyennes efficaces

De plus en plus d’élus comprennent la nécessité d’opter pour une démocratie locale plus inclusive et c’est très positif.

A titre d’exemple, se généralise la mise en place de conventions citoyennes locales (ou équivalents).

Alors 3 premiers conseils pour vous assurer de l’efficacité de votre initiative :

  • Les membres de votre convention (ou conseil de développement) doivent se sentir légitimes et donc représentatifs de la population. Nous proposons la création d’un « Conseil des 100 » (La Convention Citoyenne pour le Climat comptait 150 membres) dont la constitution aura fait l’objet d’une large publicité au sein du territoire. Évitez les conventions de moins de 80 membres, constitué dans un quasi secret et sur la base d’un volontariat. L’enjeu est d’aller chercher ceux qui ne sont pas traditionnellement enclins à s’impliquer dans ce type de dispositif.
  • L’ensemble de la population doit être associée avant, pendant et après les travaux de la convention. Sinon, l’adhésion aux recommandations fera défaut. Il s’agit de mobiliser l’intelligence collective du plus grand nombre en s’appuyant sur des outils de concertation et de communication modernes : réseaux sociaux, clubs thématiques et évènements conviviaux (mobilisation des cafés, tiers lieux, associations, …)
  • Une convention citoyenne doit exister dans la durée et les conditions de renouvellement de ses membres doivent être organisées. Dans le même ordre d’idée, les membres du conseil doivent être régulièrement tenu informés (reporting) de la mise en oeuvre de leurs recommandations. Ainsi, ils deviendront les meilleurs supporters des actions de progrès.

Créon – Un monde d’avenir

Laissez un commentaire - Partagez une initiative sur ce thème

%d blogueurs aiment cette page :