La sécheresse va-t-elle provoquer une « guerre de l’eau » en France ?

Selon le journal italien Il Fatto Quotidiano, “les médias français commencent à se demander si une ‘guerre de l’eau’ n’a pas débuté en France, entre piscines occupées illégalement et vols d’eau”. Alors qu’une “sécheresse sans précédent frappe le pays”, la pénurie d’eau provoque en effet des conflits.

Les vagues de chaleur, les feux de forêt et l’absence de précipitations ont conduit les autorités à restreindre l’utilisation de l’eau dans certains départements. Plus possible d’arroser son jardin ou de remplir sa piscine, et pour les agriculteurs l’irrigation des champs a été soumise à conditions. Cependant, “il semble que les Français ne soient pas tous égaux concernant l’arrosage”. Une chroniqueuse du Telegraph rappelle en effet que les clubs de golf sont exemptés de la plupart des restrictions afin de préserver leurs gazons, qui se dessèchent très rapidement et mettent des mois à repousser.

Plus grand enjeu de notre époque

“Comme on est en France, rien d’étonnant que cela ait entraîné des mobilisations musclées.” Des activistes toulousains liés à Extinction Rebellion se sont rendus de nuit sur ces terrains afin de bétonner les trous. “Ce trou boit 277 000 litres d’eau par jour. Buvez-vous autant ? #StopGolf” a expliqué le collectif sur son compte Twitter. Il s’agit pour les activistes de protester contre un usage déraisonné de l’eau, pour un loisir réservé aux plus aisés.

“La prise d’assaut des clubs de golf est-elle l’équivalent au XXIe siècle de la prise de la Bastille ? Certes non, mais la colère qui anime ces militants est compréhensible. L’eau commence à manquer.”

Or un rapport du Sénat a estimé qu’en 2002 la consommation totale d’eau liée à l’irrigation des golfs du pays était équivalente aux besoins d’une ville de 500 000 habitants en un an. Ce sport “est devenu le nouvel avatar de la lutte des classes”, estime le Telegraph.

la suite sur le site de Courrier international

Laissez un commentaire - Partagez une initiative sur ce thème

%d blogueurs aiment cette page :